Publicités
ruedesaubepine@gmail.com

 Comment faire une sèche quand on est une femme ?

La perte de poids gourmande

 

 

Sécher quand on est une femme : la différence entre sécher et maigrir !

 

 

 

 

Doit-on forcément sécher quand on est une femme ? Est-ce le choix le plus judicieux ?

C’est un peu à la mode sur les réseaux sociaux : tout le monde parle de faire une sèche, que ce soit pour être au top avant l’Été, pour préparer une compétition, pour préparer un événement, ou tout simplement pour se sentir mieux dans sa peau.

Oui, mais malheureusement, le mot « sèche » est souvent (très souvent) utilisé à tort et à travers, sans forcément prendre le temps de savoir ce que signifie réellement ce mot et ce qu’il implique.

C’est pourquoi je vais t’expliquer dans cet article ce qu’est réellement une sèche, pourquoi en faire une (ou pas) et quelle est la différence entre sécher et maigrir.

 

 

 


Ta formation OFFERTE :

6 étapes pour une perte de poids fun et réussie !

TÉLÉCHARGER MAINTENANT

 


 

 

Qu’est-ce qu’une sèche ?

 

 

 

Une sèche est avant tout une phase de préparation pour les athlètes qui préparent des compétitions de bodybuilding. On est déjà loin de la plupart des personnes que l’on croise sur les réseaux sociaux.

La sèche consiste à perdre un maximum de masse grasse tout en préservant au mieux sa masse musculaire. Autrement dit : la sèche est là pour se dessiner et révéler ses gains musculaires durement acquis au fil des derniers mois.

Une sèche, une vraie de vraie, comme on l’entend en bodybuilding, demande une rigueur extrême, une alimentation millimétrée, réfléchie et pensée de A à Z, et le moindre écart ou craquage alimentaire peut être fatal pour le résultat attendu sur scène. Il faut penser à son apport en protéines, en fibres, en glucides, adapter son entraînement en conséquence au fur et à mesure des mois, surveiller son taux en sodium, etc.

Faire une sèche demande donc d’être déjà sportive à la base, car l’entraînement de musculation est tout aussi important que le programme alimentaire.

 

 

 

La différence entre faire une sèche et maigrir

 

 

 

Comme nous venons de le voir, faire une sèche consiste à perdre le gras qui recouvre tes muscles, tout en essayant de préserver au maximum ces derniers (perdre du muscle est inévitable en sèche, mais on peut faire en sorte d’en perdre le moins possible).

Maigrir, mincir, perdre du poids… tous ces termes sont tout de suite beaucoup plus génériques, car il est question de perdre des kilos, d’être plus mince, sans pour autant cibler sa perte de poids. Que ce soit en sèche ou en perte de poids, tu perdras des kilos, mais en sèche tu élimineras du gras, alors qu’en régime tu ne choisis généralement pas ce que tu élimines : que ce soit du muscle, du gras, ou de la rétention d’eau.

L’avantage de choisir de perdre du poids est que tu n’as pas la pression de devoir réussir à tout prix pour être prête pour un événement donné. Il s’agit d’une perte de poids moins stricte, plus souple, tu peux te permettre de faire des écarts, de craquer de temps en temps, d’avoir moins de motivation, etc. Tu as aussi un objectif à un atteindre, mais tu peux l’atteindre de façon plus sereine.

La sèche demande beaucoup de rigueur psychologique, d’avoir un mental fort et déterminé. Et malheureusement, beaucoup d’athlètes, une fois la sèche et la compétition terminées, sombrent dans des troubles du comportement alimentaires, à force d’avoir été bridés et restreints sans relâches durant des mois.

En phase de perte de poids, tu peux décider d’une alimentation plus souple, continuer à te faire plaisir régulièrement (voir tous les jours, comme on va le voir plus loin dans cet article), faire des pauses, repousser l’échéance, prendre soin de toi, etc.. tu seras moins encline à avoir des TCA ou à vriller complètement, car tu seras moins frustrée au quotidien.

 

 

 

Dois-je sécher ou maigrir ?

 

 

 

Le choix t’appartient.

À toi de voir d’abord ce que tu désires vraiment. Est-ce que tu veux :

 

  • Juste perdre du poids ?
  • Paraître plus mince ?
  • Ou bien tu voudrais être plus dessinée, plus tonique, moins « grasse » ?
  • Prépares-tu une compétition ?
  • As-tu un événement précis pour lequel tu voudrais atteindre cet objectif ?
  • Es-tu prête ou non à t’imposer une diète et un entraînement strict ?

 

Tu dois d’abord te poser les bonnes questions et savoir ce que tu veux et pourquoi tu le veux.

Bien évidemment, tu peux choisir de faire une sèche sans pour autant avoir un objectif de compétition en vue. Et donc, te lancer dans une diminution de ta masse graisseuse, sans pour autant être aussi stricte envers toi-même dans ton alimentation et tes trainings. Cela te permettra d’être plus souple avec toi-même, sans te mettre la pression, tout en perdant du gras.

Et si tu cherches seulement à perdre du poids et être plus mince, sans autres critères d’objectifs précis, alors ne t’embête pas à faire comme tout le monde sur Instagram ou YouTube en choisissant de faire une sèche, alors que tu peux simplement diminuer un peu ton apport calorique et perdre le poids que tu désires.

 

 

 

Sécher avec la diète IIFYM (flexible diet) ?

 

 

 

On la connaît bien, l’image que renvoient les « flexible dieters » sur les réseaux sociaux : à manger des burgers, des pizzas et des pots de glace tous les jours.

Tu te demandes comment ils font pour être secs et dessinés tout au long de l’année tout en mangeant tout ça ? Eh bien d’abord, sache que la diète flexible et une méthode plus pointue que ce qu’elle en a l’air, car il te faut connaître tes propres besoins en calories et déterminer ton apport en macronutriments (protéines, lipides, et glucides).

Ceux qui pratiquent cette diète connaissent sur le bout de leurs doigts leurs besoins nutritionnels et comment les adapter en fonction de leurs objectifs, que ce soit pour sécher, se stabiliser ou prendre du muscle… sans pour autant se priver de leurs aliments préférés !

Si la flexible diet a un avantage, c’est bien celui de ne pas avoir à se restreindre ni à se priver, sans pour autant ruiner sa perte de gras ou sa prise de muscle.

Certains athlètes en bodybuilding, d’ailleurs, sont des adeptes de la diète IIFYM, et parviennent tout à fait à monter sur le podium tout en ayant mangé des burgers la veille. Je te laisse aller découvrir le compte Instagram et la chaîne YouTube de Lucas Gouiffes, qui en est un très bel exemple :

 

Lucas Gouiffes

Chaîne YouTube

Compte Instagram

 

Et si tu désires en savoir plus sur comment fonctionne la diète flexible, je te laisse aller découvrir mon article à ce sujet :

Diète flexible : comment calculer ses macros pour perdre du poids ?

 

 

 

 

Mon avis sur la sèche

 

 

 

Pour ma part, je suis quelqu’un qui effectue de temps en temps des sèches dans l’année, car cela rentre tout à fait dans mes objectifs : je veux pouvoir perdre du gras, me dessiner et révéler mes gains musculaires, et non perdre bêtement des kilos sur la balance.

Cependant, je rechigne de plus en plus à employer le mot « sèche », car il reste à mes yeux un processus de préparation réservé aux athlètes de bodybuilding, et qu’il est beaucoup trop employé à tout va et généralisé sur Internet, sans réellement y mettre du sens derrière.

Il m’arrive encore de dire que je suis en sèche, car c’est plus rapide et pratique à dire, mais cela consiste plutôt pour moi à une perte de gras, à des objectifs personnels qui ne regardent que moi. C’est moi qui décide quand je dois perdre du gras, pourquoi je le fais et j’arrête quand je veux et si je le veux.

 

 


 

Ta formation OFFERTE :

6 étapes pour une perte de poids réussie !

 

TÉLÉCHARGER MAINTENANT

 


 

Publicités

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :