Publicités
ruedesaubepine@gmail.com

MUSCULATION : BIENFAITS PHYSIQUES ET PSYCHOLOGIQUES (Article participatif)

La perte de poids gourmande

Il y a quelques jours sur les réseaux sociaux, je vous ai posé la question suivante : que vous apporte au quotidien le sport, et plus particulièrement la musculation, tant sur le plan physique que psychologique ?

 

Je suis ravie, car vous avez été un certain nombre à venir me répondre et me donner votre version déjà. Il y a eu beaucoup d’éléments très intéressants, dont pas mal qui me font échos et qui résonneront sans doute chez vous aussi.

Voici quelques unes de vos réponses :

« Je fais entre 1h et 2h de muscu par jour et tant que possible je tente de brûler au moins 400 calories en cardio elliptique trois fois par semaine. Ce que ça amène : de vider son sac à merde mental, adieux les problèmes du boulot et de la vie privée ! Et bonjour notre amie endorphine ! Parfois la flemme d’y aller, mais quand on y ressort le dépassement permanent de soi et la fierté ! Ça c’était le côté mental ! Côté physique : de l’endurance (physique donc aussi intellectuelle) pour attaquer des journées de travail stressantes et sans fin qui sont à un rythme pointu ! C’était largement plus difficile sans le sport. L’assurance de protéger mon cœur et peut-être de vivre plus longtemps en pleine forme. Au niveau apparence : les gens se comportent différemment. Sont plus aimable avec vous et les emmerdeurs passent leur chemin. Bref… c’est dur mais le résultat est là ! A la salle : tout le monde oublie ses problèmes. Nous sommer tous à la même hauteur et on s’entraide ! C’est dur. Parfois chiant d’y aller mais on en ressort toujours super content. Et puis c’est un jeu de voir ses fibres musculaires se développer et apparaître. »

Louis.

« Pour ma part le sport m’aide à évacuer le stress (je suis une grande nerveuse). Et il me permet de me bouger. Étant en fauteuil roulant (sachant me déplacer etc sans être amputée jusqu’aux genoux) je me sens parfois « coincée » dans mon corps et le sport m’aide à me fatiguer plus.. Après le sport je ressens un bien-être c’est super comme sensation. Et le sport m’apporte la confiance en moi. Avant jamais je n’aurais osé me mettre en bikini en partie dû à mon handicap et pourtant l’Eté dernier j’ai acheté mon 1er bikini, j’en ai profité. Et même confiance en moi dans la vie de tous les jours parce que je me sens mieux dans mon corps. »

Lydia

« Physiquement : je trouve cela extrêmement intéressant d’un point de vue scientifique à quel point notre corps s’adapte à nos efforts et notre apparence change en fonction de notre entraînement. Nous sommes une merveille d’ingénierie biologique et ça me fascine. D’autre part voir son corps changer dans un miroir est super cool ! Psychologiquement : c’est là que j’en apport le plus, la pratique du sport me permet d’avoir un axe de progression constant dans ma vie. Il me donne confiance en moi de par mon apparence, la maîtrise de mon corps et le fait de savoir jusqu’où vont mes capacités. Essayer de progresser et réussir est une sensation très motivante pour continuer et être positif. Les échecs me permettent d’avancer et d’apprendre sur moi même et sur les autres. C’est une école de vie, je citerai Delavier « On apprend à détruire pour reconstruire en mieux. » »

Tom

« Pour ma part cela apporte énormément que ce soit sur le plan mental que physique. C’est un mode de vie à adopter et une fois que tu es dedans tu ne peux que te sentir bien. Au delà ça, cela m’apporte des moments d’échange avec les autres qu’ils soient plu ou moins avancés que moi au niveau musculation sans oublier que la musculation sert à se renforcer et à prévenir de nombreuses maladies et postures lorsque le corps vieilli. »

Florentin

En ce qui me concerne, il te faut savoir que je reviens de loin. De très loin même. J’ai durant toute mon enfance et mon adolescence été une grosse fainéante. Le moindre effort me fatiguait et ne me faisait même pas envie en fait, et mon asthme à l’effort était une de mes excuses officielles favorites dès qu’il fallait s’activer un peu ou suivre des cours d’athlétisme à l’école. La seule exception à la règle était mes cours d’équitation, qui était une de mes passions. Mais même là, dès qu’il fallait ne serait-ce qu’enchaîner un parcours d’obstacle, j’étais à bout de souffle, au bout de ma vie.

Je préférais toujours les transports en commun, je riais des gens qui se levaient tôt juste pour aller courir (je trouvais ça extrêmement stupide!), je passais mes journées sur le canapé. Et je mangeais très très mal. Mon père n’avait aucune notion de ce qu’était un repas équilibré et les placards étaient remplis de brioches, de Nutella, gâteaux, céréales en tout genre. Enfant j’étais très fine, mais dès que l’adolescence a pointé le bout de son nez, j’ai littéralement pris du poids, du gras, des vergetures etc. J’ai été mal dans ma peau durant des années et j’ai pleuré sur mon sort en attendant que la solution miracle me tombe entre les mains.

J’ai plongé petit à petit dans le sport et la musculation en premier lieu pour me reprendre en main. Pour me débarrasser de me complexes et arrêter de pleurer dans les cabines d’essayage. J’ai entrepris ce changement pour moi, mais aussi et surtout pour une autre raison beaucoup plus personnelle et que je ne suis pas encore prête à dévoiler aux gens. Mais sache juste que je n’ai pas forcément commencé le sport pour les bonnes raisons.

Alors oui, physiquement parlant, le plus gros bienfait de la muscu, à mes yeux, est de voir son corps se transformer au fur et à mesure du temps. Et SURTOUT de constater que c’est possible ! Pendant longtemps, je me suis entraînée un peu à contre-cœur parce que je me disais que c’était pour les autres, pas pour moi. Pendant longtemps j’ai cru que je devrais vivre définitivement avec ce corps flasque et ces bouts de gras qui débordent de partout. Et puis j’ai réalisé que j’avais tort. Mon corps se transforme, il devient FORT, et gras s’évapore petit à petit, même si le travail reste encore long et fastidieux. Et crois-moi : si cela est possible pour moi, alors tout le monde peut le faire ! J’adore cette sensation de savoir que tu peux avoir la main mise sur ton corps, que tu peux le façonner et l’amener là où tu veux aller. Ouais tu sais, comme dans les Sims, tu choisis leur corps et puis s’il grossit, tu peux le modifier avec le code triche ! 😉

Mais honnêtement, et comme il en est ressorti dans certaines de vos réponses, les plus gros bénéfices qu’apporte le sport sont sur le plan mental. Je suis quelqu’un de très pessimiste à la base, je suis relativement négative et j’ai sans doute hérité de l’estime de soi la plus basse que l’on puisse trouver sur cette planète. La musculation m’a permis un énorme travail psychologique sur moi-même. Je me sens non seulement forte physiquement, mais surtout dans ma tête. Je fais les choses pour moi-même, pour mon propre bien-être, mais surtout je le fais par moi-même et avec personne d’autre (c’est pour ça d’ailleurs que j’ai tant de mal à déléguer mes programmes à un coach..). Une de mes plus grande fierté dans la vie est de devenir chaque fois un peu plus libre et indépendante. Ne dépendre que de moi-même. Vire pour soi et faire les choses avant tout pour soi. C’est sans doute ce qui dirige ma vie et ce à quoi j’aspire le plus de façon générale. Et la muscu m’apporte tout ça. Ce n’est pas pour rien que je parle souvent sur Instagram de « fitness therapy ». Car, clairement, c’est ce qui me tient debout. Quand tous les autres autour de vous vous lâchent la main, il y a encore le sport pour vous faire tenir le coup. C’est quand je vais au plus mal que j’ai le plus besoin d’aller m’entraîner. Je me surprends de voir ce dont je peux être capable, et de constater de que je peux chaque fois dépasser un peu plus mes limites. Je me sens grandir et je prends confiance en moi.

Je pourrais écrire un roman sur les bienfaits du sport. Mais je suis heureuse de m’être un peu forcé la main au début, quand je vois tout ce que ça m’apporte aujourd’hui. Même s’il y a des hauts et des bas, des moments où je n’ai plus tellement l’envie d’aller m’entraîner, je sais parfaitement que je finirai toujours par y revenir. Parce que ça fait désormais partie de ma vie. De mon quotidien. De mon style de vie. Et qu’aujourd’hui, je fais partie de ces gens dont je me moquais auparavant, et qui se levaient aux aurores pour faire du sport. Parce que je suis la première à le faire dès que l’occasion se présente !

 

Et toi ? Le sport t’apporte quoi dans ta vie ?

Publicités

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :