STOP à la mauvaise estimation de tes calories !

 

 

On peut trouver un certain nombre de causes de surpoids ou d’obésité. Mais peu de gens réalisent honnêtement que leur prise de poids est simplement due à un apport calorique trop élevé par rapport à leurs besoins. Mal compter les calories peut être rapidement problématique. Toutes ces calories en surplus, dont le corps n’a pas besoin, sont accumulées et stockées sous forme de graisse.

La raison à ça ? C’est que nous avons une mauvaise tendance à mal compter les calories des aliments. Et, quand bien même nous saurions lire les étiquettes des produits, peu d’entre nous savent sont en mesure de dire si tel ou tel produit fera exploser ou non ses besoins journaliers.

Une étude scientifique canadienne (VOIR SOURCE) vient plutôt bien illustrer mes propos. Celle-ci a démontré que seulement 1 Canadien sur 10 saurait estimer les calories d’une simple salade. 2 personnes sur 3 imaginaient que la salade en question représentait moins de 1000 calories (alors qu’elle en contenait en réalité 1200). Encore plus intéressant : 1 personne sur 2 se disait que cette salade était un bon choix car faible en calories, et 1 personne sur 3 allait jusqu’à penser qu’elle leur permettrait de perdre du poids, si elle en mangeait tous les jours !

Incroyable tout le bien que l’on peut penser d’une salade à 1200 calories, non ?

 

 


Ta formation OFFERTE :

6 étapes pour une perte de poids fun et réussie !

TÉLÉCHARGER MAINTENANT

 


 

 

Compter les calories : notre société actuelle, le marketing et les publicités en faute !

 

 

Il faut avouer que la société dans laquelle nous vivons peut facilement nous induire en erreur : le chocolat aide à maigrir, tous les produits « faibles en sucres », « apport réduit en sel » ou bien « 0% de matières grasses » qui déculpabilise le consommateur, alors que ces produits ne sont pas pour autant « faibles en calories ». Sans oublier la possibilité que les fabricants puissent se permettre de sous-estimer légèrement la valeur en calories de leurs produits indiqués sur les emballages.. tout ceci ne nous aide pas toujours à y voir plus clair.

 

 

L’activité physique comme bon prétexte à manger plus

 

 

Autre problème commun, c’est la soi-disant compensation et déculpabilisation via une activité physique. Et une bonne excuse pour ne pas trop avoir à compter les calories. Combien de fois as-tu déjà entendu « C’est bon, je peux manger ce bon burger et ses frites, j’ai couru 30min ce matin, je l’ai mérité ! » ? On l’a sans doute tous pensé au moins une fois dans sa vie. Pourtant, en faisant des généralités, une séance de sport pourra représenter en moyenne une dépense entre 200 et 500/600 calories (cela dépend de pleins de facteurs, mais c’est une moyenne). Se taper un bon McDonald’s juste après son footing pourra très vite venir ruiner les efforts fournis.

 

 

Deux solutions pour mieux compter les calories

 

 

 

  • Connaître ton propre métabolisme

 

Le métabolisme représente globalement la capacité de ton organisme à brûler des calories sur une journée. Cela revient à savoir combien de calories ton corps a besoin quotidiennement pour fonctionner normalement. Dépasser ces besoins caloriques sur du long terme de fera prendre du poids. À l’inverse, être légèrement en dessous de ces besoins t’aidera à perdre du gras progressivement.

Connaître son propre métabolisme prend du temps, car il n’est pas possible de l’estimer totalement avec des formules ou des calculs. Les organismes de santé situent les besoins des femmes autour de 2000 calories par jour, et autour de 2500 calories pour les hommes. Mais cela est une généralité informative, car le métabolisme dépend de beaucoup de facteurs : l’âge, le poids, la taille, le sexe, la capacité de digestion, l’activité physique, le rythme de vie, l’alimentation et la génétique. Deux personnes identiques n’auront pas forcément le même métabolisme.

De plus, certaines personnes auront la chance d’avoir un métabolisme rapide : elles brûleront plus rapidement plus de calories et perdront plus facilement du poids ; tandis que d’autres auront malheureusement un métabolisme plus lent et mettront plus de temps à brûler des calories. C’est la loi de la génétique, et nous ne pouvons pas faire grand-chose à ce propos.

Cependant, si tu souhaites commencer par estimer ton métabolisme avec l’aide d’une simple formule de calcul, je t’explique comment faire dans CET ARTICLE. Cela te permettra d’avoir une idée de tes besoins en calories, et il ne tiendra qu’à toi de tester ce chiffre et de l’adapter ensuite selon si tu prends ou tu perds du poids avec ce résultat obtenu.

 

 

  • Compter les calories quotidiennement et peser ses aliments

 

La deuxième solution qui va t’aider à y voir plus clair dans ta consommation quotidienne est tout simplement de compter toutes les calories que tu manges sur une journée. Cela peut sembler fastidieux au début, mais crois-moi, après un certain temps et de l’expérience, cette méthode est excellente pour savoir ensuite estimer toi-même ce que tu as dans ton assiette, les quantités, et les calories que cela représente. À une époque, j’aurais été incapable de te dire ce que représentait en termes de calories une chocolatine (oui, je dis chocolatine!). Aujourd’hui, à vue de nez, je sais qu’une chocolatine de boulangerie pèsera autour de 70g et qu’elle représentera entre 250 et 280 calories. Sans avoir à lire d’étiquette ou à compter.

Pour cela, pas besoin de tout noter sur un papier : tu as seulement besoin d’une balance pour peser tes aliments (à moins que tu saches déjà estimer les bonnes quantités) et d’une application pour smartphone pour compter les calories. Personnellement, j’utilise depuis au moins deux ans My Fitness Pal. Elle te permet te tenir un journal alimentaire quotidien, dans lequel tu rentres tout ce que tu manges sur la journée et elle indique combien de calories (ainsi que les protéines, lipides et glucides) que tu as ingéré sur la journée.

 

 

C’est sur ces deux solutions que repose le principe de la diète flexible (ou diète IIFYM) ! Ainsi, après être parvenue à connaître tes besoins métaboliques, tu sauras combien de calories tu consommes chaque jour. Au début, tu risqueras d’être surprise sur ce que tu as l’habitude de manger. Tout comme tu réaliseras qu’il est possible d’inclure quotidiennement des aliments plaisirs (considérés comme « caloriques »), tant que cela rentre dans tes calories et macronutriments.

En effet, comme explique au début de cet article, énormément de gens sous-estiment (voire parfois surestiment) les calories des aliments qu’ils consomment. Mais avec le temps, tu sauras parfaitement compter tes calories en manger en fonction de tes objectifs, sans avoir à faire les choses au hasard, et dans l’erreur…

 

 


 

Ta formation OFFERTE :

6 étapes pour une perte de poids réussie !

 

TÉLÉCHARGER MAINTENANT

 


 

Publicités

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :